Tech.Rocks

Le rôle Clé des Développeurs dans l’harmonisation de la Sécurité et des livraisons Rapides en Développement Logiciel

Publié le 22 novembre 2023


Trouver le bon équilibre entre intégrer la sécurité dès les premières étapes du développement logiciel ("shift left") et maintenir des livraisons rapides et fréquentes est un véritable défi dans l'ère numérique actuelle. Ce défi couvre un large éventail de questions, allant de la compréhension des menaces par les développeurs à l'intégration efficace de la sécurité dans les processus agiles. Cet article se penche sur ces aspects cruciaux, offrant un aperçu des stratégies et des meilleures pratiques pour équilibrer habilement ces impératifs.


Contributeurs du groupe de travail “DevSecOps Tech.Rocks” :

  • Aroua Biri, responsable du groupe de travail “DevSecOps” et fondatrice de Frcyber-WeeSec
  • Adnan Aita, CTO de Sharelock
  • Akram Benabderrahmane, CTO de la Digital Factory de Clariane
  • Camille Marsigny, Information Security Manager chez Blablacar
  • Ludovic Eschard, Information Security Officer chez Decathlon Digital
  • Stéphane Loesel, Co-fondateur et CTO de Antidot
  • Tobias Rohrle, Solutions Engineer chez Cloudflare


Comment gérer l'équilibre entre le "shift left" et la pression pour des livraisons rapides et fréquentes ?

Trouver l'équilibre entre le “shift left” et la nécessité de livraisons rapides implique une définition claire des priorités et une transparence sur l'importance de la sécurité dans le travail. Intégrer la sécurité dès le début est crucial pour l'efficacité globale, en l'incorporant dans les stories de développement et en privilégiant l'automatisation. Cette stratégie doit être alignée avec le flux de travail de livraison, tenant compte de la vélocité des développeurs. Utiliser des outils comme les dashboards pour le suivi et la modélisation des menaces dès les premières étapes peut améliorer l'efficacité sans imposer des attentes irréalistes. Dans des contextes spécifiques, intégrer un spécialiste en cybersécurité dans l'équipe peut aider à définir des actions concrètes. Et lorsque les options de sécurité sont coûteuses en termes de développement, il est important de consulter qui de droit pour les décisions critiques. 

Dans quelle mesure les développeurs doivent-ils comprendre les menaces et les vulnérabilités spécifiques pour être efficaces dans un environnement DevSecOps ?

La formation en cybersécurité est un élément crucial pour permettre aux développeurs de comprendre et de gérer efficacement les menaces et les vulnérabilités. Cela va au-delà de la simple sensibilisation ; une compréhension des enjeux de sécurité spécifiques est nécessaire pour développer de manière sécurisée. Les développeurs devraient connaître les vulnérabilités courantes, les meilleures pratiques de développement sécurisé, et la manière dont la sécurité s'intègre dans le cycle de vie global du développement logiciel. Des formations régulières, des ateliers interactifs et des exercices pratiques sont des moyens efficaces de renforcer cette compréhension.

Comment gérer la résistance potentielle des développeurs face à des outils de sécurité perçus comme intrusifs ou ralentissant leur workflow ?

La résistance des développeurs à l'égard des outils de sécurité peut être un obstacle majeur. Pour surmonter cette résistance, il est crucial d'expliquer clairement pourquoi ces outils sont nécessaires et comment ils bénéficient au processus de développement dans son ensemble. L'accompagnement et le soutien continus, ainsi que la mise en place de champions de la sécurité au sein des équipes, peuvent grandement aider. Ces champions peuvent servir de relais entre les développeurs et l'équipe de sécurité, facilitant la communication et l'acceptation des outils de sécurité. Il est également important de choisir des outils qui s'intègrent bien dans les workflows existants, minimisant ainsi l'impact sur la productivité.

Comment les développeurs sont-ils formés et informés des contraintes législatives ou réglementaires spécifiques à la sécurité, comme le RGPD ?

La conformité avec les réglementations telles que le RGPD est un aspect crucial de la sécurité dans le développement logiciel. Les développeurs doivent être régulièrement formés et informés sur ces sujets. Cela implique des sessions de formation obligatoires, des mises à jour régulières sur les changements législatifs et réglementaires, et des ateliers pratiques pour comprendre comment ces réglementations s'appliquent dans leur travail quotidien. Une compréhension claire des implications de non-conformité, tant pour l'entreprise que pour les individus, est également nécessaire pour souligner l'importance de ces contraintes.

Comment les revues de code orientées sécurité sont-elles organisées, et comment le feedback est-il intégré dans le processus de développement ?

Les revues de code orientées sécurité sont un élément essentiel pour garantir que les pratiques de sécurité sont respectées tout au long du processus de développement. Ces revues devraient être structurées de manière à être à la fois pédagogiques et constructives, fournissant des retours d'information clairs et actionnables. L'intégration du feedback dans le processus de développement nécessite un système bien établi où les aspects sécurité sont traités avec la même importance que les autres aspects du code. Cela peut impliquer des sessions de révision dédiées, des outils de suivi pour les problèmes de sécurité, et une culture d'amélioration continue.

Le DevSecOps a-t-il conduit à une évolution ou à une spécialisation des rôles des développeurs, tels que l'émergence de développeurs spécialisés en sécurité ou de référents sécurité ?

Avec l'adoption croissante de DevSecOps, les rôles des développeurs évoluent pour inclure une plus grande responsabilité en matière de sécurité. Cette spécialisation se manifeste par l'émergence de développeurs référents en sécurité, qui jouent un rôle clé dans la sensibilisation et l'application des pratiques de sécurité au sein de leurs équipes. Ces développeurs spécialisés agissent souvent comme des ponts entre les équipes de développement et de sécurité, aidant à intégrer la sécurité dans le cycle de vie du développement de manière plus organique et efficace.

Comment aborder la sécurité lorsque les développeurs sont impliqués dans l'Infrastructure as Code, notamment avec des outils comme Terraform ?

L'Infrastructure as Code (IaC) introduit des défis uniques en matière de sécurité. Pour aborder ces défis, il est essentiel de fournir aux développeurs les outils et les formations nécessaires pour comprendre les aspects de sécurité spécifiques à l'IaC. Cela peut inclure l'utilisation de templates encadrés par un spécialiste en cybersécurité, la formation sur les meilleures pratiques de sécurité dans l'IaC, et la mise en place de processus de révision et d'approbation pour s'assurer que les configurations de sécurité soient correctement mises en œuvre. Il est également important de surveiller continuellement l'infrastructure pour détecter et corriger rapidement les vulnérabilités.

Comment les développeurs gèrent-ils les faux positifs générés par les outils de sécurité automatisés ?

La gestion des faux positifs est un aspect critique pour maintenir l'efficacité des outils de sécurité automatisés. Les développeurs doivent être formés pour identifier correctement les faux positifs et pour savoir comment les gérer. Cela peut impliquer la mise en place de processus pour examiner et valider les alertes de sécurité, et pour documenter les cas où une alerte est déterminée comme un faux positif. Une communication étroite avec l'équipe de sécurité est essentielle pour s'assurer que les outils sont correctement calibrés et pour minimiser l'impact des faux positifs sur le workflow de développement.

Conclusion
L'équilibre entre mettre en avant la sécurité dès les premières phases du processus de développement et les livraisons rapides est un défi complexe mais essentiel. En intégrant la sécurité dès le début, en formant les développeurs sur les enjeux de sécurité, et en adaptant continuellement les outils et les processus, les entreprises peuvent créer un environnement de développement à la fois sécurisé et efficace. Cela nécessite une approche holistique qui valorise la sécurité autant que la rapidité et l'efficacité, créant ainsi un cadre de travail où la sécurité est une composante intégrée et valorisée de la culture de développement.