Tech.Rocks

[PORTRAIT CORE] à la rencontre de Juliette Simon - Directrice Technique - FranceTV

Publié le 27 septembre 2023


Plongée dans l'univers inspirant de Juliette Simon, Directrice Technique chez FranceTV et membre Tech.Rocks Core : découvrez son parcours, sa vision de la tech et ce qui l'anime au quotidien. Entretien exclusif et inspirant à lire sans plus attendre !





Quel est ton super-pouvoir chez FranceTV ? 


Chez FranceTV, je me concentre principalement sur le management pur. Mon super-pouvoir est de réussir en utilisant l'écoute active pour comprendre les véritables problèmes auxquels sont confrontées mes équipes. Je facilite la coordination et l'orchestration des différentes tâches, je mets les gens en relation, je travaille sur les problématiques communes et j'identifie les opportunités de mutualisation. J’ai une approche de proximité et collaborative.

Dans un écosystème complexe, je reste une ingénieure dans l'âme. Afin de bien orchestrer, faciliter et diffuser l'information, je suis parfois obligée de prendre du recul pour comprendre pleinement la situation, et de revenir par la suite pour trouver les meilleures solutions.

La direction technique du numérique de France Télévision est composée de développeurs, d'architectes et de responsables techniques chargés de la réalisation des projets du numérique (web, app, TV), ainsi que d'ingénieurs d'exploitation garants de l'optimisation des infrastructures (élasticité, modularité, scalabilité, stockage, automatisation, CI/CD). 

Au sein de mon équipe, j'assume le rôle de manager fédératrice pour créer un collectif fort et aider à la gestion du stress.


Comment en es-tu arrivée jusqu'ici ? 

Raconte-nous les grandes étapes de ton parcours !


Ma carrière a débuté en 1999 après l'obtention de ma formation d'ingénieure généraliste. Mon premier poste était en informatique de gestion dans une société de services, une expérience très algorithmique et mathématique qui a réveillé ma passion pour les maths, un rêve d'enfant de devenir professeure de mathématiques.

Ensuite, j'ai rejoint la DSI de Canal+ où j'ai travaillé sur le système d'information de la régie publicitaire, puis sur les systèmes d'information du Studio Canal pour la fabrication, la production et la vente de DVD. J'ai pris ensuite la tête du système d'information de la régie publicitaire de Canal+, une équipe pluridisciplinaire avant-gardiste, avec des experts fonctionnels, des développeurs, des ergonomes et des QAs. Nous avons réalisé une refonte complète du système d'information allant du brief commercial à la facturation, avec des interfaces comptables multiples et des fichiers vidéos transitant sur différentes grosses machines. À l'époque de la dématérialisation des contenus, la régie a dû prendre en compte ces nouveaux challenges technologiques.

La régie publicitaire a remporté le marché de la monétisation dans les salles UGC, ce qui a nécessité une adaptation complète de notre système d'information, la création d'un système publicitaire s'éloignant de la TV classique et avec des enjeux locaux. Cette étape a été très importante pour ma carrière.

J'ai ensuite travaillé pour la Direction de l'expérience Digital de Canal+, sur le périmètre Canal+.fr, ce qui m'a permis de bien comprendre tout ce que j'avais appris en construisant un système d'information pour des utilisateurs internes. J'ai appliqué des itérations très courtes, travaillant en étroite collaboration avec les utilisateurs•rices pour développer en direct, mettre en forme, se tromper, revenir en arrière, mettre en production et continuer à réussir. J'ai été passionnée par la partie B2C où nous avons dû faire des paris sans connaître l'utilisation des utilisateurs, en nous basant sur les données collectées pour évaluer notre réussite.

J’ai rejoint par la suite TF1, du côté de la plateforme numérique B2B. J'y ai piloté un projet clé, "La Box Entreprise", qui a permis d'ouvrir la plateforme à de petits annonceurs. Ce dispositif novateur a permis à la régie publicitaire de dialoguer et de programmer des spots publicitaires en ligne directement avec leurs clients, offrant ainsi une solution de publicité personnalisée et ciblée pour un marché de niche.


Aujourd’hui chez FranceTV, quels sont les défis que tu t’apprêtes à relever avec tes équipes dans les semaines et les mois à venir ?

En tant que responsable d'une direction technique de delivery, j'ai identifié plusieurs enjeux prioritaires pour la réussite de nos projets : 

D'abord, il y a un enjeu organisationnel lié au coaching des équipes sur les soft skills, tels que la lutte pour le droit à l’erreur, l’approche itérative, la promotion, ainsi que la confiance accordée aux équipes. Cela permet d'encourager les équipes à être focus et à être bien dans leur travail, tout en progressant ensemble.

Sur les objectifs de livraison, l'un des enjeux clés est d'assurer une concentration optimale des équipes. Pour cela, il est essentiel de travailler sur l'organisation et les méthodes, afin de permettre aux membres de l'équipe de se sentir bien dans leur environnement de travail. Nous nous efforçons de délivrer du code bien conçu et à l'état de l'art. Nos plateformes doivent être performantes et accessibles. En tant que service public, nous devons également être compatible avec un parc de devices très large.

Ensuite, il y a un enjeu d'infrastructure pour faire grandir nos plateformes et garantir une qualité de service optimale. Cela implique un travail d’ajustement et une amélioration continue pour pouvoir scaler et accompagner les enjeux de reach.

Nous sommes confrontés à un enjeu de transformation d'expérience utilisateur avec la proposition de nouveaux services, à Paris et en région. Comment mêler personnalisation et interactivité ? Quelle place pour la recommandation tout en laissant la découvrabilité de certains contenus ? Comment profiter de la richesse et de la diversité de nos contenus pour proposer une expérience innovante ?

En outre, nous avons un enjeu majeur de qualité de service, en particulier pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Nous devrons travailler en collaboration avec nos partenaires et nos carrefours d'audience pour fournir une expérience vidéo de qualité, avec les challenges du multi-live. 

Enfin, nous avons un enjeu de sobriété numérique qui est très important pour nous. Nous cherchons à mesurer la consommation énergétique de nos plateformes pour les rendre plus écologiques. Nous travaillons sur comment faire du code le plus léger et le plus éco-responsable possible. Un sujet émergent et prioritaire où l’on apprend en marchant.


As-tu un succès que tu souhaiterais partager ? 

L'un de mes plus grands accomplissements professionnels a été la refonte de la régie publicitaire de Canal+, sur laquelle j'ai travaillé sans relâche pendant trois ans. Ce projet m'a permis de développer mes compétences de manager en mobilisant une équipe de vingt personnes.

Chez FranceTV, j'ai été soutenue par ma supérieure hiérarchique à diriger un projet visant à maîtriser notre infrastructure Cloud en interne dans le but d'optimiser l'utilisation de nos actions et de réaliser des économies significatives. Bien que ce projet ait été source de stress en raison de sa complexité et de ses enjeux, nous avons réussi à le mener à terme début 2022, ce qui nous permet d’être aujourd’hui pleinement autonome et souverain. Ce choix a été risqué, mais il nous a permis de bénéficier d'avantages considérables en matière de scalabilité et de conception.


As-tu un fail à nous partager, qu'est ce que tu as appris ?

Je suis constamment à la recherche de nouvelles façons d'améliorer les performances de l'équipe. À cet égard, je pense qu'il est important de favoriser l'innovation en organisant des POCs réguliers. De même, je crois qu'il est essentiel de rendre la direction technique plus visible pour mieux communiquer sur les avancées du projet et susciter l'engagement des collaborateurs.

J'ai malheureusement fait face à une situation difficile dans le passé lorsqu'un collaborateur nuisible a créé une mauvaise ambiance au sein de l'équipe dans une précédente expérience. Bien que je regrette de ne pas avoir agi plus rapidement pour résoudre le problème, j'ai tiré une leçon importante : une personne toxique peut avoir un impact dévastateur sur l'équipe, il est donc crucial de l'empêcher de nuire dès que possible !


Quel est l'ouvrage qui ne te quitte jamais ? Et quelle est cette ressource, cette pépite qui a bouleversé ta vie ?

Je ne me considère pas comme une agiliste, et je ne m'enferme pas dans les livres traitant de produits, d'impact, ou de success stories d'entreprises. J'aime à grappiller des informations à droite et à gauche, et à m'enrichir de diverses sources de connaissances. Récemment, j'ai pris plaisir à écouter le podcast de "Les Infaillibles", une société de coaching qui propose des retours d'expérience riches et variés en matière de management collaboratif, de travail sur soi, et de mobilisation des équipes.

En dehors de mon champ professionnel, je suis une fervente admiratrice de la science-fiction et de l'anticipation. Les œuvres de référence comme "Fondations" ou "Dune" font régulièrement l'objet de mes lectures. Les univers dystopiques m'interpellent particulièrement et suscitent chez moi des questionnements inspirants, stimulants ma réflexion sur le "what if".


Comment définirais-tu ta devise personnelle ? Pourquoi ?

Deux devises que j’affectionne particulièrement :

La première est une citation de Mark Twain : "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait". Cette phrase a été pour moi une source d'inspiration et de motivation, en particulier chez Canal+ où elle est l'une des valeurs de l'entreprise. Elle m'a appris à ne pas avoir peur de prendre des risques, à être audacieuse et à ne pas hésiter à tenter l'impossible.

La seconde devise qui m'inspire est celle de Marcel Pagnol : "Telle est la faiblesse de notre raison, elle ne sert qu'à justifier nos croyances". J'ai souvent constaté dans ma vie professionnelle un dogmatisme excessif, que ce soit autour des méthodes, des bonnes pratiques techniques, ou encore de la question “make or buy”. Ce dogmatisme est souvent défendu par des personnes convaincues de la justesse de leur raison.

En combinant ces deux citations, je retiens qu'il ne faut pas avoir peur de prendre des risques. Le succès peut survenir là où on ne l'attend pas, et même en cas d'échec, il est toujours possible de faire demi-tour et de rebondir. Pour moi, l'agilité se nourrit de l'empirisme et il est essentiel de garder l'esprit ouvert pour faire des pas de côté et remettre en question nos croyances.

En combinant ces deux citations, je retiens qu'il ne faut pas avoir peur de prendre des risques. Le succès peut survenir là où on ne l'attend pas, et même en cas d'échec, il est toujours possible de faire demi-tour et de rebondir. Pour moi, l'agilité se nourrit de l'empirisme et il est essentiel de garder l'esprit ouvert pour faire des pas de côté et remettre en question nos croyances.



Vous aussi vous êtes un•e Tech Leader Senior, et vous souhaitez rejoindre une communauté C-Level engagée et inspirante ? Candidatez à Tech.Rocks Core, les équipes prendront le temps de revenir vers vous.